Du sang et des larmes

Publié le par Flavien

Voilà ce qu'on voit sur les médias français.... du sang, des larmes, des bâtiments en feu, des nuages de lacrymogènes, une ville en état de guerre!

Je comprend maintenant le gouffre qui existe entre les événements sur place et l'image qu'on nous en donne en France...

Ne vous y trompez pas! Oui les manifestations du peuple grec sont plus impressionnantes que chez nous! Oui on y brule des voitures et des bâtiments! Oui les combats entre forces de polices et manifestants sont féroces!

Bien sur que tout ceci est vrais! Mais est ce vraiment le plus important?

La réponse est évidement non! N'oublions pas qu'une réduction de notre smic de 22% signerait la chute sociale de tout ceux qui, chez nous souffre déjà, mais aussi de toute la frange de la population que nos politiciens élitistes considèrent comme la classe moyenne! Pourquoi en serrait il autrement en Grèce? Le prix de la vie est monté en l'espace de presque deux ans à une vitesse telle qu'il est le même aujourd'hui qu'en France! Certains produits sont même plus cher qu'en France (notamment dans les grandes surfaces, largement contrôlées par Carrefour... Coïncidence?)! Comment faire ses courses, payer son loyer, ses charges, ses impôts, le transport, etc., quand on ne reçoit que 500€? Si on rajoute là-dessus le gèle des salaires pour beaucoup de salariés, cela devient invivable!

J'ai reçus hier des nouvelles d'une amis habitante de Thessalonique (seconde ville du pays). Elle, comme l'ensemble des instituteurs et personnel d'entretient de l'établissement scolaire où elle travail (elle est institutrice), personne n'a été payé depuis 4 mois, soit depuis novembre 2011! Comment vit elle? Grace à la solidarité de chacun et en galérant tout les jours. Voilà où en sont rendu les grecs!

Ce nouveau plan d'austérité orchestré par Merkel et Sarko, humilie le peuple grec!

Il est temps que tout cela s'arrête!P1120297.JPG

                          Il y a un an, le cercueil du peuple grec brulait déjà place Syndagma...

Publié dans Actualité

Commenter cet article